L'origine de la colonne, festival des jardins de Métis, Reford gardens, Québec, Canada, avec Josep Congost
Les analogies entre la colonne et le tronc d’arbre sont nombreuses. Vitruve (1er siècle avant J.-C.), dans son traité d’architecture, expose le principe selon lequel l’architecture est une imitation de la nature. En effet, la base de la colonne correspond à la souche de l’arbre, le fût à son tronc, le chapiteau aux premières branches, et les cannelures du fût correspondent à l’écorce de l’arbre. Dans cette forêt de colonnes, s’ajoute aux ordres grecs dorique, ionique et corinthien, un nouvel ordre composite fait d’une base et d’un chapiteau sculptés et d’un fût-tronc d’arbre. L’espace ainsi créé ressemble à un temple dédié à la nature, une sorte de péristyle invitant les adultes et les enfants dans un parcours ludique entre les colonnes. Le projet explore de façon ludique le rapport entre l’architecture et la nature. « Si l’on est étonné par ces arbres-colonnes, n’est-ce pas parce que l’Homme s’est un peu trop éloigné de son environnement? »

74_img94671500px.jpg
       
74_img93601500px.jpg
       
74_ailx18891500px.jpg
       
74_img94711500px.jpg
       
74_img94741500px.jpg
       
74_img94661500pc.jpg
       
74_img9115.jpg
       
74_img91171500px.jpg
       
74_img94271500px.jpg
       
74_perspective11500xp.jpg
       
74_vignola.jpg